Yi Hwang Toegye

Yi Hwang est un des principaux érudits néoconfucianistes de la Corée de la période Joseon. Il est le fondateur de l’école du Yeongnam et de la Dosan Seowon, une académie confucéenne privée. Il est connu sous son nom de plume, Toegye

  • Tcho Hye-Young, membre de la Société Asiatique, nous livre ici la traduction d’un texte essentiel de la littérature sino-coréenne, l’Étude de la sagesse en dix diagrammes de Yi Hwang, (alias T’oegye, 1501-1570). La Version est savamment introduite par une présentation de la cosmologie et des aspects pratiques de l’éthique néoconfucianiste de l’École du Principe (li), une biographie et une synthèse de la pensée de Yi Hwang, ainsi qu’une mise en perspective du contenu de l’Étude de la sagesse en dix diagrammes vis-à-vis de la pensée d’un autre confucianiste de premier plan, Yi I (alias Yulgok, 1536-1584). : Evan Mirzayantz, « Yi Hwang, Étude de la sagesse en dix diagrammes », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 140 | octobre – décembre 2007, document 140-90, mis en ligne le 01 décembre 2010, consulté le 07 juin 2015. URL : http://assr.revues.org/12273

L’oeuvre laissée par T’oegye est considérable. La bibliographie universitaire aussi, mais rien en français, trois fois hélas. Il mérite pourtant d’avoir son nom inscrit au fronton de quelque Panthéon l’homme politique ( et le lettré ) qui laissa ce quatrain trisyllabique en forme de devise :

Publicités