La parole comme procédé de construction, de déconstruction et de reconstruction de la figure du héros épique mandingue

Kennedy GNAGNY Pédro – La parole comme procédé de construction, de déconstruction et de recons… Version imprimable Suggérer par mail
15-12-2014
La parole comme procédé de construction,  de déconstruction et de reconstruction de la figure du héros épique mandingue
source : http://www.revuebaobab.org/content/view/311/33/

Kennedy GNAGNY Pédro
Département de Lettres Modernes
Université Alassane Ouattara


Introduction
Pour les sociétés qui ignoraient l’écriture, les transmissions étaient, avant tout, actes de
parole. Ces sociétés sont, selon Jean Cauvin, des sociétés orales en ce qu’elles fondent tous
leurs échanges sur la parole. Ainsi, les contes, les légendes, les mythes et tous les autres
genres oraux, creusets des traditions communautaires, étaient transmis de génération en
génération, par les paroliers traditionnels : les griots ou les conteurs du village. Ces derniers
réaffirment continuellement la primauté de la parole qui demeure, dans ce noble usage, un
outil substantiel de la pédagogie transculturelle, facteur essentiel de bonne socialisation.

 

Publicités