DJIMAN Kasimi – L’écriture de la transgression dans The House Gun de Nadine Gordimer.

DJIMAN Kasimi – L’écriture de la transgression dans The House Gun de Nadine Gordimer.source : http://www.revuebaobab.org/content/view/314/33/ Version imprimable Suggérer par mail
15-12-2014
L’écriture de la transgression dans The House Gun de Nadine Gordimer. DJIMAN Kasimi
Université  Félix Houphouët-Boigny de Cocody-Abidjan

Transgresser, c’est aller à l’encontre des codes et principes établis. Le roman africain en
langues européennes est un exemple manifeste de cette rupture scripturale qui irrigue de façon
continue le champ signifiant de la littérature africaine. Nonobstant son caractère restrictif,
focalisé seulement sur les littératures africaines en langue française, l’écrit fondateur de Sewanou
Dabla enseigne que l’innovation est une marque séminale qui caractérise la production des
romanciers de la post-indépendance, préoccupés qu’ils sont par une écriture ouvertement
iconoclaste. Sous le syntagme de “nouvelles écritures africaines”, Dabla nomme le renouveau
esthétique qui marque l’aire du roman africain d’expression française, univers diégétique
dorénavant visité par la catégorie de la subversion fonctionnelle.
Publicités